Pre-loader

Logement en France : les chiffres clés du rapport 2023 de la Fondation Abbé Pierre 

logo Fondation Abbé Pierre

Chaque début d’année, la Fondation Abbé Pierre publie son nouveau rapport sur l’État du mal-logement en France. Cette analyse détaille en 336 pages tous les constats et toutes les questions et problématiques liées au logement.

Une Fondation d’utilité publique

Organisation caritative française, la Fondation Abbé Pierre a été créée en 1987 par l’Abbé Pierre lui-même et est reconnue d’utilité publique depuis le 11 février 1992. La Fondation est ainsi présente sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultra-marin à travers ses agences régionales ainsi qu’un réseau de Boutiques Solidarité (accueils de jour) et de Pensions de famille (lieux de vie).

Elle finance et accompagne des associations luttant contre le mal-logement et l’exclusion. Elle permet à toutes personnes défavorisées d’accéder à un logement décent et s’y maintenir. Finalement ce sont près de 900 projets soutenus par an, en France et à l’étranger, en intervenant principalement dans : 

  • La lutte pour que chacun puisse avoir un toit où vivre dignement ;
  • L’accueil et l’orientation de personnes en difficulté de manière inconditionnelle ;
  • Le combat contre toutes les formes d’injustice et de discrimination dans le logement ;
  • La participation au débat public, rappelant sans relâche à celles et ceux qui nous gouvernent leurs responsabilités en termes législatifs, économiques et sociaux.

Qu’est ce que le « mal-logement » ?

Aujourd’hui en France ce sont tout de même 4,2 millions de personnes qui souffrent de mal-logement ou d’absence de logement personnel. Le terme « mal-logement » fait référence à des situations de logement qui ne répondent pas aux exigences minimales de décence, de sécurité, de salubrité et de confort. Il englobe différentes formes de situations précaires liées au logement, notamment :

  • L’absence de domicile personnel
  • Les difficultés d’accès au logement
  • Les mauvaises conditions d’habitat
  • Les difficultés de maintien dans le logement
  • Le blocage de la mobilité résidentielle

2023, une année chaotique

Le rapport de la Fondation Abbé Pierre fait ainsi l’état des lieux de cette situation chaque année en France, Il se décompose, cette année, en deux parties : « L’éternel retour de l’habitat indigne » et « 2023, année noire pour les mal-logés ».

Le logement est le premier poste de dépenses des Français (INSEE), la crise économique qui continue de nous frapper en 2023 a notamment aggravé la précarité, l’accès aux logements sociaux, l’exclusion sociale ou encore les expulsions locatives.

Pour en savoir plus et lire le rapport de la Fondation Abbé Pierre dans son intégralité : cliquez ici


Crédits photos : Sébastien Godefroy/FAP

Nos astuces pour lutter contre le froid chez soi

A l’approche de l’hiver les températures avoisinent de plus en plus les 0 degrés. Vous commencez à avoir froid même dans votre appartement ou votre maison. Si le matin vous peinez à sortir de votre lit et le soir vous vous blottissez sous une montagne de plaids, dans ce cas là vous souffrez bien d’une vague de froid au sein de votre logement (ou bien vous êtes tombés malade… mais ça c’est une autre histoire).
Votre premier réflexe est d’allumer vos chauffages à fond, mais vous savez pertinemment que cela n’est ni bon pour la planète et surtout pas pour votre porte-monnaie.

Avant de revoir tout votre système de chauffage et de dépenser beaucoup d’argent à cet effet, sachez qu’il existe des astuces d’aménagement simples pour vous permettre de rester au chaud chez vous.


➡️ Épisode N°4 « Optimiser son chauffage »


Nos 5 astuces (+1 bonus) :

  1. Fermez vos volets dès la nuit tombée.
  2. Installez un rideau thermique et un boudin de porte pour éviter les courants d’air. Les ouvrants non performants peuvent être responsables de 15 % 1 des déperditions de chaleur d’un logement.
  3. Aérez votre intérieur 5 à 10 minutes par jour. 
  4. Ne pas éteindre son radiateur. Il est préférable de les laisser à un niveau bas durant votre absence, plutôt que de les éteindre et les rallumer régulièrement, les amenant à consommer plus d’énergie pour chauffer de façon homogène.
  5. Fermez vos portes des pièces inutilisées pour réduire la surface à chauffer.
  6. Bonus : N’oubliez pas de sortir votre belle bouillotte chat (à l’effigie d’ED) du placard et de la glisser dans votre lit avant d’aller vous coucher. Orteils chauds garantie !
Ed le chat qui testent les astuces pour lutter contre le froid


1. Déperditions moyennes pour une maison d’avant 1975 non isolée – source : ADEME
Crédits photos Mackenzie by Adobe Stock